home : discussion

 

Le Conseil du peuple, Lviv: Chers collègues,

La confrontation entre le président Viktor Ianoukovitch et le peuple ukrainien dure depuis trois mois. Hier ce conflit est entre dans une nouvelle phase de menace et violence. Cela peut se terminer par une guerre civile. Par conséquent, nous voulons vous présenter des informations sur les événements en Ukraine. Cest un point de vue de plus. Nous essayerons dêtre objectifs.
Le Conseil du peuple, Lviv

Le 19 février Viktor Ianoukovitch a renvoyé le Ministre de la Défense de lUkraine qui, apparemment, ne voulait pas donner lordre à larmée dentrer dans le conflit entre le gouvernement et le peuple. Il a ensuite nomme un nouveau commandant, Youriy Ilyin, qui a décidé dexécuter cet ordre. Sous lordre du nouveau Ministre de la Défense de lUkraine, 40 wagons de militaires se sont mis en route vers Kyiv. Selon des sources sûres de lUkrzaliznytsia (Chemins de fer ukrainiens), des trains remplis de militaires sont partis de Krementchoug via Poltava dans la nuit du 20 février tout de suite après la nomination du nouveau ministre.

Dans la nuit du 19 février, lopposition est arrivée à negocier un semblant de trêve après un entretien ardu avec Viktor Ianoukovitch. Cependant, les combats se poursuivaient tout au long de la nuit. Le matin du 20 février, après que les miliciens de lescadron spécial Berkut aient tenté de mettre le feu au Conservatoire, les manifestants ont contre-attaqué et réussi à prendre tout le Maidan (Place de lIndépendance). En réponse, la police a déployé des tireurs délite (snipers) qui, dans lapres-midi du 20 fevrier, ont visé des passants et ont tué une douzaine de manifestants, parmi eux - une infirmière. Ils tiraient dans le dos des gens.

Le 19-20 février, alors quaucune déclaration détat durgence officielle navait été faite, les autorités ont interdit la circulation des trains de passagers venant de lOuest du pays. Des points de contrôle ont été établis sur toutes les routes venant de lOuest de lUkraine. La police tente périodiquement de bloquer lensemble du périmètre du Maidan. Néanmoins, des activistes continuent darriver de tous les coins de lUkraine.

Le 19-20 février des manifestations ont balayé tout le Nord-Ouest du pays, de Loutsk dans lOuest jusquà Soumy près de la frontière russe. Actuellent, les manifestants occupent les administrations dEtat, les postes de police, les services de sécurité (SBU) et les bureaux des procureurs. Cela conduit souvent à une confrontation violente et de nombreux blessés. Ianoukovitch est en train de perdre le contrôle de ces régions.

Laurent Fabius, Frank-Walter Steinmeier et Radoslaw Sikorski, respectivement Ministres des Affaires étrangères de la France, de lAllemagne et de la Pologne sont arrivés à Kyiv le jeudi 20 fevrier. Le but de mon voyage - cest darrêter leffusion de sang . Ils pensent que la seule façon de sortir de cette crise cest dorganiser lélection dun nouveau président. Laurent Fabius : Notre objectif est de pousser les autorités ukrainiennes à tenir des élections. Il ny a pas dautre solution que de nouvelles élections.

Le jeudi 20 février, au lieu de retourner à la Constitution de 2004 (ce qui aurait restitué le principe de constitutionnalité démoli par Ianoukovitch en 2010) par un simple vote à la Verkhovna Rada (parlement ukrainien), Ianoukovitch propose de signer un traité constitutionnel. Cest un autre moyen de retarder le règlement de la crise qui dure depuis trois mois. Il ne sagit que dune tentative pour tromper les responsables des Ministère des Affaires étrangères de la France, de lAllemagne et de la Pologne qui sont actuellement à Kyiv. Ainsi, Ianoukovitch garde les mêmes pouvoirs. Les manifestants nauront rien à part un document qui ne sera pas exécuté.

Le Conseil du peuple, Lviv





 

.